Dans cette vidéo, l’accent est porté sur la nouvelle classification des Glucides selon leur Index Glycémique.

Les glucides anciennement classés en sucres simples/rapides et sucres complexes/lents ne sont plus considérés en fonction de la structure chimique de leurs molécules mais sont désormais considérés selon leur impact sur la glycémie après assimilation (Pouvoir Hyperglycémiant). Les deux facteurs essentiels d’un sucre sont l’index glycémique et la charge glycémique.

L’index glycémique permet de comparer la qualité des glucides entre différents aliments. Il indique la capacité d’un aliment à fournir du glucose assimilable.

Tous les glucides qu’ils soient simples ou complexes provoquent une augmentation du taux de sucre dans le sang. Ce pic de glycémie intervient 30 minutes après leur ingestion et est plus ou moins important selon l’index glycémique. En réponse, l’hormone insuline est sécrétée de manière plus ou moins importante pour équilibrer cette variation. Index glycémique et insulinique sont intimement liés et connectés. Plus un aliment a un index glycémique élevé, plus il fait monter la glycémie et plus de l’insuline sera libérée. Sur le  long terme, la sollicitation de l’insuline d’une façon chronique suite à la consommation d’aliments à IG haut peut conduire à une perte de sensibilité de cette hormone clés. Cette résistance à l’insuline fait qu’elle perd en efficacité et se traduit par un trop plein de sucre dans le sang. A terme, cette résistance à l’insuline peut provoquer l’obésité, l’hypertension et le diabète.

Laisser un commentaire